Fond: Simple generous gifts par Devinian

Turn It On Again

Une fiction écrite par inglobwetrust.

Chapitre 2: Fluttershy

Peu de choses avaient vraiment changé ces dix dernières années à Poneyville. Les habitants étaient restés les mêmes, à peu près, mais la ville était toutefois plus calme qu’avant, avec moins de monstres venus de la forêt Everfree et de méchants voulant conquérir le monde qui avaient la fâcheuse habitude de commencer par Poneyville. Une nouvelle génération commençait à jouer un rôle plus important dans la vie de la petite communauté.

Mais finalement, il était assez difficile de remarquer d’importants changements dans la ville. Surtout si on se rendait au cottage de Fluttershy, qui était resté le même depuis l’époque où elle s’y était installée.

C’était là que Rarity, accompagnée par Sweetie Belle, avait choisi de se rendre en premier pour lui proposer de remonter sur scène. C’était la membre du groupe avec laquelle elle était restée la plus proche après la séparation, même si les mois qui suivirent furent délicats pour d’évidentes raisons.

Mais en tant qu’élément d’équilibre, l’amitié avait parlé et la réconciliation avait été rapide. En se promettant de ne plus reparler de l’aventure, en tout cas pas avant que cela ne soit nécessaire. Et Fluttershy se satisfaisait très bien de ne plus avoir à reparler de ça au vu de ce qu’elle avait subi.

Oui, finalement, peu de choses avaient changées chez Fluttershy.

Rarity toqua à la porte, et…

… se fit ouvrir la porte par Discord qui marchait la tête à l’envers, les pattes collées au plafond.

Oui, peu de choses avaient changé chez Fluttershy. Elles étaient juste un peu plus chaotiques depuis qu’elle était en couple avec l’esprit du Chaos. Et encore plus depuis qu’elle l’avait épousé.

« AHHHHH !!! » Rarity poussa un cri de stupeur et fit quelques pas en arrière, se réfugiant derrière Sweetie, qui avait à peine sursauté.

Discord redescendit et prit une position plus normale, s’appuyant contre la porte. « Ça marche à tous les coups…. », dit-il à voix basse, satisfait. Rarity sortit de sa cachette et fronça les yeux.

« Quand est-ce que tu arrêteras tes bouffonneries ? Je croyais pourtant qu’avec Fluttershy, tu- »

Elle n’eut pas le temps d’aller plus loin quand une douce voix se fit entendre depuis l’intérieur du cottage.

« Discord, qu’est-ce qui se passe ? » demanda Fluttershy en passant une tête depuis la cuisine.

« Oh rien, juste une jument froussarde et sa petite sœur », répliqua-t-il, sans quitter son poste d’observation, et ne flanchant pas sous le regard noir de Rarity, qui s’adoucit toutefois en entendant la voix de la pégase.

« Fluttershy, c’est moi. Dis à ton époux de me laisser passer et de cesser ses bêtises », dit-elle fermement. Discord leva les yeux au ciel et s’écarta pour leur laisser de la place pour passer et entrer dans le cottage.

« Ma chère Rarity, ce n’est pas la vie de couple qui fera disparaître le chaos qui amuse tellement les poneys. Et tu sais ce qu’on dit, jument qui rit à moitié… » Une aura violette referma sa bouche et l’empêcha d’aller plus loin.

« Oh, bonjour Rarity, bonjour Sweetie Belle ! » se réjouit Fluttershy en voyant les deux sœurs entrer chez elle, l’une les yeux toujours froncés vers Discord, qui se passa une main sur sa bouche pour retirer l’aura et se diriger vers sa femme. « Quelle joie de vous voir ! Vous venez pour prendre le thé ? » continua-t-elle.

Sweetie tourna la tête vers Rarity, qui semblait un peu mal à l’aise, une chose étrange pour Fluttershy, qui commença à s’inquiéter un peu, mais sans rien laisser transparaître. Enfin, la jument blanche marmonna une réponse. « Euh…. oui….. pourquoi pas ? Va pour un thé. »

« Discord, tu peux nous préparer du thé ? » demanda Fluttershy en levant les yeux vers le draconequus.

« Demande-moi tout ce que tu veux et je le ferai, ô ma belle pégase », déclama-t-il en prenant une voix théâtrale, faisant rire la jument jaune. Et sur ce, il se dirigea vers la cuisine, en reprenant sa marche sur le plafond.

Rarity observa le manège et soupira. « Honnêtement, Fluttershy, je ne sais pas comment tu fais, je deviendrais folle en cinq minutes avec lui…. », avoua-t-elle. Son amie rit et les dirigea vers le salon, où les attendaient deux canapés mis face-à-face.

« C’est aussi pour ça que je l’ai épousé, tu sais. Il n’y a que lui qui me fait rire autant. Avec lui, la vie est pleine de surprises. Et…. » Elle marqua une pause, tournant la tête vers le draconequus en train de faire du thé à sa propre façon.

C’est-à-dire en buvant de l’eau chaude, puis en y ajoutant des sachets, avant de recracher le tout dans quatre tasses, comme une fontaine.

« …. Il est vraiment charmant, unique et attentionné », finit Fluttershy en poussant un soupir de satisfaction. Discord amena les quatre tasses sur un plateau, sous le regard un peu dégoûté de Rarity et celui amusé de Sweetie Belle, avant de s’installer à côté de sa femme, qui se blottit contre lui sur le canapé.

« Qu’est-ce que tu disais, ma chère ? » demanda-t-il en passant sa patte de lion autour de l’épaule de sa compagne.

« Je disais que tu étais le plus gentil mari de tout Equestria », répondit-elle en déployant son aile et la passant autour de son dos, dans un geste d’affection renvoyé. Même Rarity ne put s’empêcher de sourire devant cette scène et Sweetie Belle également, poussant même un petit couinement de joie quand le draconequus déposa un doux baiser sur la joue de la pégase.

« Alors, Rarity, comment vas-tu en ce moment ? » s’enquit Fluttershy, toujours lovée dans l’étreinte de Discord.

« Oh…. ça va, ça va…. J’ai de quoi faire avec le retour de l’été. Les gens veulent des couleurs vives, du léger…. Le bleu sera très tendance cet été, tu sais », expliqua-t-elle.

« Oh…. c’est bien. J’aime beaucoup le bleu, c’est…. comme la mer », dit-elle, ne sachant pas vraiment quoi répondre d’autre.

« Comme la mer dans laquelle je me noierai en regardant tes yeux bleus », ajouta Discord, obtenant un autre bisou de sa femme, ce qui lui fit faire une grimace bizarre, un gros sourire où il faisait ressortir ses dents. Rarity crut voir sa patte de lézard se mettre à gigoter tout seul.

Après quelques secondes, Sweetie Belle regarda sa sœur avec insistance et lui fit un petit signe vers le sac de selle déposé à côté du fauteuil. Rarity comprit le message et se racla la gorge avant de parler.

« En fait, si je suis venue ici, c’est pour te faire une proposition…. Et avant ça, je veux te montrer quelque chose. » Elle alluma sa corne et ouvrit le sac de selle, sortant petit à petit un objet qui se présenta très vite dans ses sabots comme un vinyle des Ponytones.

En voyant la pochette, le sang de Discord ne fit qu’un tour. Il relâcha Fluttershy et se leva d’un bon, se mettant face à Rarity, la menaçant avec son long corps, comme un chevalier protégeant sa princesse du danger.

« J’espère que c’est une blague, parce que si tu es sérieuse, ce n’est pas drôle du tout ! Pas question que tu lui refasses du mal ! » grogna-t-il, prêt à claquer des doigts et à faire disparaître la jument dans un monde parallèle.

Sweetie Belle se leva et fit face à Discord, prête à protéger sa sœur. « Hé, ce n’est pas toi qui décides à sa place ! Et tu ne sais même pas pourquoi nous sommes venues ! »

« Peut-être, mais je sais très bien que je ne laisserai jamais ce fiasco se reproduire ! Je l’aime beaucoup trop pour m’imaginer une seconde devoir encore être celui qui séchera ses larmes après un concert ! Alors allez-vous-en ! » tonna le draconequus.

Il claqua des doigts et fit apparaître un balai qui les chassa, comme de la poussière, vers la porte, sous leurs cris de protestation. Arrivé à la porte, tout ce petit monde fut stoppé par Fluttershy qui fit son fameux « regard », toujours aussi puissant, tout en flottant au-dessus de Discord, pour faire cesser ce mauvais jeu.

« Discord ! Sweetie Belle à raison, laisse-les parler avant de te mettre en colère ! »

« Mais, mon petit colibri d’amour…. », commença le draconequus pour se défendre, le reste de sa phrase disparaissant rapidement sous le regard de sa femme.

« Discord…. », répéta-t-elle en fronçant un peu plus les yeux.

Discord soupira et claqua à nouveau des doigts, faisant ramener le balai en arrière et déposer les deux juments délicatement sur le canapé, tandis que l’objet s’excusa en faisant une révérence et en retournant, immobile, dans un coin du salon.

Fluttershy revint s’installer dans le canapé, toujours avec Discord à ses côtés, qui cette fois lui prit ses sabots dans ses mains, la serrant un peu plus fort qu’avant et ne desserrant pas les dents face à Rarity.

« Fluttershy, pouvons-nous être seules un moment ? Je préfère éviter toute…. présence chaotique ici pendant que nous discutons…. », suggéra Rarity, les yeux fixés sur Discord. La jument jaune réfléchit quelques secondes, avant d’hocher la tête.

« Discord…. Est-ce que tu peux nous laisser seules un moment ? » demanda-t-elle, la voix plus douce que jamais. Discord tourna sa tête vers elle et son regard s’adoucit.

« Shy….. je ne veux pas recommencer ce qui s’est passé….. J’ai eu si peur de te perdre à l’époque…. » Quelques larmes commencèrent à monter dans ses yeux, et il avala une grosse boule dans sa gorge en se remémorant ces durs moments, ceux où il avait passé des soirées entières à la réconforter et à la bercer dans ses bras, à la laisser pleurer jusqu’à ce qu’elle s’endorme, épuisée par le rythme des tournées imposées par les contrats.

Fluttershy le regarda dans les yeux et serra un peu plus fort ses sabots dans sa patte de lion et sa serre d’aigle. « S’il-te-plaît, Discord. Ça va maintenant, je peux en parler….. Ça ira, ne t’inquiète pas. J’ai confiance en Rarity. Tu peux nous laisser seules, s’il-te-plaît ? », demanda-t-elle en ajoutant un doux sourire.

Discord ne réagit pas de suite, restant immobile pendant quelques secondes, avec un regard triste et plein de supplique.

« S’il-te-plaît, mon cœur ? »

Discord soupira et passa sa patte sur son visage. Comment résister à ce doux sourire et à cette voix encore plus douce, celle qui l’avait séduit dès la première fois qu’il l’avait vu ? Il se leva lentement, marmonnant un petit « D’accord », avant de se diriger vers les escaliers en silence.

« Attends. »

Ayant à peine fait quelques pas, il se retourna et vit Fluttershy flotter en face de lui. « Merci », dit-elle avant de l’embrasser tendrement sur la bouche, faisant durer le baiser quelques secondes avant de le relâcher et de dire un petit « Je t’aime », que renvoya le draconequus, avant d’enfin disparaître à l’étage. Mais sans marcher sur le plafond.

La pégase se remit sur la canapé, avec un petit sourire. « Tu comprends ce que je te disais, Rarity ? »

« Ça, pour être attentionné…. », avoua-t-elle, avant de se reprendre et de se rappeler ce pour quoi elle était venue. « Fluttershy, j’ai une proposition à te faire. C’est en rapport avec les Ponytones. »

Fluttershy posa les yeux sur le vinyle. « Ça fait longtemps que nous n’en avons plus parlé…. », dit-elle, en prenant le vinyle dans ses sabots. « Je pensais que ça n’arriverai plus jamais. Tant d’années ont passé…. »

Rarity continua. « Fluttershy, j’aimerais reformer le groupe. »

La pégase leva les yeux de l’objet et demanda. « Pour un concert ? »

« Euh…. » Rarity semblait un peu mal à l’aise. « Eh bien…. oui…. Disons, pour que l’histoire se termine mieux qu’elle ne s’est finie il y a dix ans. Si il y a bien quelque chose qui peut nous réunir à nouveau, c’est bien la musique, n’est-ce pas ? » demanda-t-elle, cherchant du soutien de la part de la pégase.

Sweetie Belle s’immisça dans la conversation. « Après, je peux toujours demander à mon manager d’organiser une tournée si ça se passe bien. Tout Equestria veut vous revoir ! »

Fluttershy écarquilla les yeux. « Vraiment ? Eh bien, c’est vrai qu’on m’en parle parfois mais je ne sais pas si je pourrais…. Tu sais que….. »

A cet instant, un bruit de sabots dévalant à toute vitesse les escaliers se fit entendre. « Maman, papa fait encore des bêtises ! Il repeint ma chambre ! » dit une voix de petite pouliche, avant d’arriver devant sa mère.

Bon, à moitié pouliche pour être exact, car les deux ailes dépareillées et les deux serres d’aigle indiquaient clairement l’identité de son père. Mi-poney, mi-draconequus. Les cheveux rose de la pégase, et le pelage gris de son père, ainsi que ses yeux dorés.

« C’est faux, jeune fille, je la rends un peu plus…. chaotique », répliqua depuis le premier étage Discord, visiblement occupé à redécorer la chambre de sa fille. « Tu me remercieras quand tu verras le résultat, mon cœur. »

La pouliche poussa un soupir et tourna la tête vers la droite, voyant les deux sœurs. « Sweetie ! » s’écria-t-elle.

« Bonjour, Rose », salua la cadette, tandis que la petite trottait à toute vitesse vers elle. « Alors, comment va ma pouliche préférée ? »

« Ça va, même si papa est un peu trop bizarre parfois. Dis, c’est quand la prochaine fois que tu me baby-sittes ? J’adore quand tu viens me garder ! » sourit-elle, avant de laisser Sweetie la prendre dans ses sabots pour lui donner un câlin.

« Désolée ma puce, mais je suis très occupée en ce moment, tu sais…. », s’excusa la jument, sous le regard attendri de Fluttershy et Rarity.

« Awww…. », gémit la pouliche. « Hé, qu’est-ce que c’est ? » demanda-t-elle en tournant la tête vers sa mère, qui tenait toujours le vinyle entre ses sabots. Elle s’extirpa de l’étreinte de Sweetie et grimpa sur le canapé aux côtés de sa maman. Puis elle contempla la pochette, reconnaissant immédiatement sa mère parmi les cinq poneys pris en photos en train de traverser un passage piéton dans une rue.

« Hé maman, c’est toi ! » s’écria-t-elle en pointant de sa serre d’aigle la pégase jaune sur la photo.

« Oui, Rose, c’est moi », répondit calmement la jument, en prenant sa fille dans ses sabots pour la poser sur ses genoux. « Tu sais ce que c’est ? »

« Euh…. » La pouliche amena une serre sous son menton, et réfléchit. « C’est un disque ? Tu as été chanteuse dans un groupe ? Tu ne m’en as jamais parlé…. »

« Tu es sûre ? » s’étonna Fluttershy, elle-même surprise de n’avoir jamais mentionné cette période à sa propre fille.

« Hmm hmmm », fredonna Rose. « Pourtant, tu me chantes toujours une berceuse avant que j’aille faire dodo. » Elle se tourna vers Rarity et Sweetie. « Et ma maman a la plus jolie voix du monde ! » leur dit-elle, obtenant un petit bisou sur le front de la part de Fluttershy, touchée par ses mots.

Les deux sœurs rirent doucement et Rarity reprit la parole. « Oh Rose, ta maman a toujours eu la plus jolie voix de tout Equestria. Mais à ta place, je regarderais un peu plus près le vinyle…. » suggéra-t-elle. La pouliche obéit et concentra ses yeux sur le reste de l’image, scannant chaque coin et recoin.

« Mmm…. Eux je les connais pas…. Oh, c’est Big Macintosh, le grand frère d’Apple Bloom, ma deuxième baby-sitteuse préférée… Je ne savais pas qu’il pouvait chanter, il me dit toujours que trois mots…. Et là…. Oh, Rarity, c’est toi ! » s’écria-t-elle à nouveau en tournant l’image de couverture vers le dit poney.

« Hé oui, Rose. Ta mère, Big Mac, moi, et les deux autres sur la pochette : Toe Tapper et Torch Song, nous étions un groupe très connu il y a longtemps », expliqua Rarity, fière de le rappeler à la jeune pouliche.

« Ah bon ? Et pourquoi vous avez arrêté ? » demanda d’un coup Rose, voulant en savoir plus de par sa curiosité naturelle héritée de son père.

Personne n’osa prendre la parole pendant quelques secondes, avant que Fluttershy ne retourne sa fille pour qu’elle lui fasse face, passant délicatement un sabot dans sa crinière en répondant.

« Parce que j’ai eu la plus belle des raisons pour le faire. Toi.»

Rose se pencha et fit un gros câlin à sa maman, obtenant un « Awwww » de la part des deux sœurs.

« Maman, je peux écouter le disque ? » demanda la pouliche, en reprenant le vinyle dans ses serres. « S’il-te-plaît ? S’il-te-plaît ? S’il-te-plaît ? » supplia-t-elle en faisant de grands yeux aux pupilles écarquillées.

Fluttershy semblait un peu gênée, mais elle ne savait pas résister face à son adorable fille. « Si tu veux. Va allumer la platine. »

Rose n’attendit pas plus longtemps, et se précipita pour actionner le « mange-disques » comme elle le disait. Les voix combinées ressortirent des enceintes et la pouliche écouta avec attention les notes de musique. Très vite, elle se mit à dodeliner de la tête et à danser, rapidement rejointe par Sweetie Belle, qui l’accompagna dans sa danse, laissant Fluttershy et Rarity seules.

« Qu’est-ce que tu en penses ? Tu serais partante ? » demanda la jument blanche en observant avec tendresse sa sœur qui jouait avec la petite.

« Franchement, je ne sais pas trop…. C’est si soudain, et…. », bredouilla la pégase, tête baissée.

« Réponds simplement à ma question. Quand tu y repenses, est-ce que tu retiens les bons ou les mauvais souvenirs ? » la pressa Rarity en posant un sabot sur celui de son amie.

« Euh…. » Elle marqua une pause. « Je ne sais pas trop, il faudrait que j’y réfléchisse. Tu sais que ça a été difficile et que sans Discord, je ne sais pas où j’en serais actuellement….. Pourquoi pas, mais rechanter, je- »

« Maman ! Maman ! Tu chantes super bien ! J’aime beaucoup, beaucoup, beaucoup ! Tu pourras me la chanter pour m’endormir ? » cria Rose en arrivant à toute vitesse devant sa mère. Sweetie revint à côté de sa sœur, un grand sourire sur son visage.

Fluttershy tourna la tête vers sa fille et, voyant le sourire réjoui de Rose, répondit : « Tout ce que tu veux, mon cœur. »

« Super ! » Sur ce, elle retourna vers la platine pour continuer à écouter les morceaux, prenant Sweetie Belle par les sabots pour continuer à danser avec elle, alors que la cadette chantait en suivant les paroles entendues des milliers de fois avant.

Fluttershy ne quitta pas du regard sa fille, souriante et joyeuse, qui dansait au rythme de la chanson. Une lueur brilla dans ses yeux.

« Alors ? » insista Rarity. Fluttershy secoua sa tête et la tourna vers son amie.

« C’est…. C’est d’accord. Préviens-moi quand nous pourrons tous nous réunir », souffla-t-elle. Rarity sourit, avant de demander rapidement, inquiète.

« Et pour Discord ? »

« Je m’en occupe. Je saurai le convaincre », répondit-elle, en faisant un petit clin d’œil. Rarity s’avança et fit un câlin à son amie, avant de la relâcher et d’appeler sa sœur.

« Sweetie, tu viens ? Nous devons aller à Sweet Apples Acre maintenant », précisa-t-elle. Sa sœur la suivit, avant de se faire retenir par la queue par une petite pouliche.

« Awww , tu pars déjà ? » se plaignit Rose en se cachant dans la queue rose et violette de la licorne.

« Désolée, ma puce, mais Rarity a raison, je dois y aller. Promis, je reviendrai vite. Dès que ta maman aura besoin d’une baby-sitter, je fonce ! A bientôt, Rose », dit-elle en donnant un dernier câlin à la petite.

Fluttershy sourit devant ce tendre spectacle et eut une idée. « Sweetie, tu serais libre mardi soir ? Discord a promis de m’emmener dîner à ce nouveau restaurant…. »

« J’ai promis ça ? » demanda Discord, qui apparut d’un coup devant elle, la moitié de son corps traversant le plafond, habillé en peintre et le corps plein de taches de peintures à couleurs vives.

« Oui, tu l’as promis », répéta Fluttershy en lui donnant un tendre baiser. « Tu t’en souviens maintenant ? »

Le draconequus soupira de joie. « Parfaitement. Mardi. 20h. Le Coin. »

« Foin », corrigea son épouse.

« Je changerai le nom pour m’en rappeler. » Il claqua des doigts et un restaurant de Poneyville vit soudain un néon en forme de F se tordre en C.

Il se tourna ensuite de sa fille, à qui il tendit deux pots de peinture : un rose bariolé aux pois de toutes les couleurs et un autre rempli de bleu classique, donc forcément ennuyeux pour lui. « Ma chérie, tu veux quelle couleur pour les murs de ta chambre ? » lui demanda-t-il.

« Mmmm…. » Rose réfléchit quelques secondes, avant de mettre une de ses pattes dans le pot rose et de déposer un peu de peinture sur le nez de son papa. « Celle-là. Et je veux des rideaux jaunes comme la couleur de maman », déclara-t-elle, sous le regard fier de Discord.

« Ça, c’est ma fille », murmura Discord en déposant aussi un peu de peinture sur le nez de sa petite, avant de lui embrasser le front et de repartir en passant le reste de son corps à travers le plafond, ne faisant aucune remarque sur le disque en train de tourner. Fluttershy sourit et reprit la parole.

« Voilà qui y fait. Sweetie, tu- »

« Bien sûr ! » la coupa la jument. Rose poussa un cri de joie et se remit à danser de plus belle dans les sabots de Sweetie, avant de la relâcher, lui disant un au revoir dont elle savait qu’il ne serait pas très long jusqu’à mardi prochain. Rose s’en alla ensuite pour continuer à écouter le disque. En arrivant à la hauteur de Fluttershy, Sweetie Belle demanda, en voyant Rarity déjà bien avancée vers la porte d’entrée.

« Fluttershy, pourquoi tu as quitté le groupe à l’époque ? »

La pégase continua à regarder sa fille et répondit. « Parce que mon trac devenait de pire en pire avec l’ambiance qui se détériorait. Je ne sais même pas comment j’ai réussi à faire les concerts jusqu’à la fin de la tournée. Et les médias qui nous chassaient tout le temps…. Je n’en pouvais plus », soupira-t-elle, la voix lourde.

« Tu penses que tu y arriveras à nouveau ? » questionna Sweetie. Fluttershy ne détourna pas la tête de sa fille.

« Rose me donne de la force. Je voudrais chanter pour elle, qu’elle revive un peu de cette période. Je veux qu’elle soit fière de sa maman », sourit-elle. « Si je pense à elle, ça ira. Il n’y a qu’elle qui comptera. Et s’il y a une tournée….. eh bien….. on dit que le temps guérit les blessures, non ? Peut-être que ça se passera bien cette fois», conclut-elle, sans grande conviction dans sa voix.

Elle continua à regarder sa fille et reprit la parole. « Si je le fais, c’est uniquement pour elle. » Elle tourna la tête vers Sweetie. « Mardi prochain, 19h ? »

La jument hocha la tête et sourit. « Mardi prochain, 19h. » Elles se séparèrent, Sweetie rejoignant sa sœur dans l’entrée et Fluttershy rejoignant sa fille qui voulait l’entendre chanter.

Au même moment, un étage plus haut.

« Allô, le Coin ? Oui, oui, le Coin, pas le Foin, je sais quand même qui vous êtes ! »

Vous avez aimé ?

Coup de cœur
S'abonner à l'auteur

N’hésitez pas à donner une vraie critique au texte, tant sur le fond que sur la forme ! Cela ne peut qu’aider l’auteur à améliorer et à travailler son style.

Note de l'auteur

Lors des Bronydays (totale éclate), une discussion m'a amené à parler de shipping. Ma réaction: "Vu que j'ai écrit une histoire où Fluttershy et Discord ont un gosse, je les shippe!"

Bref.

Comment ça va, vous? Ces deux dernières semaines ont été assez dingues pour moi. J'ai décroché un CDI (enfin), dans le secteur où j'ai fait mes études (miracle) et donc des perspectives de vacances prévues pour partir aux conventions. Du coup, beaucoup moins de temps pour écrire et je me vois forcé de décaler l'écriture de Night and Day 2...Mais j'ai une très bonne raison de le faire. La fiction viendra l'année prochaine, mais impossible de dire quand exactement.

Mais elle viendra.

A dans deux semaines!

Chapitre précédent Chapitre suivant

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

Especiel
Especiel : #30536
NAaaan pas un retard de Night and Day 2 !!!!! J'y survivrai paaaaaaaaas xD
Il y a 1 an · Répondre
NightMare
NightMare : #30402
« Mais, mon petit colibri d’amour…. » Awwwwwwww c'est meugnon ^^.

GG à toi je sais o combien il est difficile de trouver un CDI de nos jours ;), pas de soucis si les délais sont un peu plus long.
En tous cas un chapitre vraiment mignon de plus on avance dans la fic hourra ^^.
Bonne continuation.
Il y a 1 an · Répondre
inglobwetrust
inglobwetrust : #30296
jojo12 novembre 2015 - #30285
@inglobwetrust Trop cool se chapitre pour le couple Discord et Fluttershy ainsi que leur fille te serais tu inspiré d'une certaine fiction ou je me trompe ? Sinon trop GENIAL !!!
Pas vraiment inspiré d'une fic, mais disons qu'un certain Tumblr est une de mes belles références pour les shippings
Il y a 1 an · Répondre
jojo
jojo : #30285
@inglobwetrust Trop cool se chapitre pour le couple Discord et Fluttershy ainsi que leur fille te serais tu inspiré d'une certaine fiction ou je me trompe ? Sinon trop GENIAL !!!
Il y a 1 an · Répondre
PhoenixBleu
PhoenixBleu : #30272
Tout d'abord, j'ai été très surpris de trouver Discord. Je ne m'attendais absolument pas à le trouver dans cette histoire, et surtout pas en couple avec Fluttershy. Alors je fais partis de l'autre clan, mais c'est ton choix pour cette fic et je ferais avec. Ca fait bizarre de le voir autant aux petits soins. ^^

Rose est très sympa et m'a l'air mimi tout plein. J'aime bien les personnages hybrides alors c'est sûr qu'elle me plait.

Si non, un chapitre dans la continuité du précédant, toujours aussi bien ficelé.
Hâte de voir la suite et surtout la réaction de la grosse pomme.

Tu dois penser d'abord à toi, c'est bien normal. T'inquiète, si Night and Day 2 sera aussi bon que le premier, cela vaudra largement l'attente concédée. Et puis le plaisir des retrouvailles ne sera que plus grand. Alors bon travail, à tout les niveaux, et bonne continuité.

Bref, vivement la suite ! ^^
Il y a 1 an · Répondre

Nouveau message privé