Fond: Simple generous gifts par Devinian

The Bad girls' Company

Une fiction écrite par peposims55.

Chapitre 15. La Condamnation.

« Qu'est-ce que c'est que ce délire? »

Fut tout ce qui me vint à l'esprit. Me relevant, je remarquai que j'étais toujours en nuisette et que mon sol emprisonnement était ces barreaux. Le plus étrange n'était pas que je me retrouve emprisonnée, non, c'était que je sois emprisonnée dans une des cellules de mon agence. Je connaissais bien la petite salle entièrement vide aux murs blanc-grisâtre. L’emblème de l'agence accrochée sur le mur derrière moi, avec les contours en néons. Les barreaux avaient des lumières bleues mais la plus grande source de lumière venait du couloir blanc. Je connaissais cette petite cellule car elle était celle dans laquelle on avait jeté Mark, si je m'approchais des barreaux et essayais de passer à travers vu qu'ils étaient assez espacé, des lasers bleus capable de me tuer apparaîtraient, sous les dalles du sol et derrière chaque mur aussi, aucune évasion possible.

Un bruit se fit entendre, celui de la lourde porte qui menait ici, dans le couloir de la cellule ultra sécurisée. Peu après, Mark apparut derrière les barreaux, marchant tranquillement pour s'arrêter devant moi, sourire aux lèvres.

« Bonjour Ysé, bien dormi ?

-Mark, qu'est-ce que c'est encore que ce délire ?! » M'écriai-je, folle de rage.

« Du calme enfin, je ne me suis pas évadé tout seul tu sais ? » Le bruit de la porte se fit à nouveau entendre et, peu après, le boss apparut dans mon champ de vision, en tenue de mercenaire.

« Qu-qu'est-ce que ça signifie ?! » Demandai-je, tremblante en craignant comprendre ce qui se passait.

« Je te présente Yan Stanley, notre vrai « Number One ». L'homme que tu as si longtemps appelé « Boss » ou même, quand tu n'étais qu'une toute petite créature insignifiante abandonnée et rejetée de tous : Papa. »

Je me figeai sur place, regardant le visage dur du boss, oui, je me souvenais parfaitement de cette époque où je l'appelais « Papa », il venait de m'adopter et j'étais encore une petite fille comme les autres, qui voulait juste une mère et un père... Le boss, même si j'ai appris à le mépriser par la suite, était devenu ma lueur d'espoir et il s'était occupé de moi comme si j'étais sa propre fille pendant mon apprentissage, du moins, c'est ce qu'il disait... Là, il souriait, comme quand j'étais petite, mais cette fois, ce n'était pas le même sourire : c'était un sourire narquois, cruel.

« Tu n'étais pas loin de la vérité lorsque tu as fait arrêter Lynda, et ce n'était pas si difficile que cela de voir que j'étais de mèche... Mais... Quel enfant bête et naïf accuserait son père si aimant, qui s'inquiétait constamment pour elle et qui s'occupait d'elle ? » Il parti alors dans un rire moqueur.

Je baissai la tête, sentant les larmes couler le long de mes joues, je ne voulais pas qu'ils les voient.

« Bon, tu connais cette cellule alors tu sais ce qui va t'arriver, tu seras exécutée ce soir, au coucher du soleil. A ce soir donc ! » Finit par dire Mark avant de sortir. Le boss sortit et Mark, juste devant la porte, ajouta : « Sauf si, bien sûr, tu n'acceptes de rejoindre nos rangs...

-Plutôt crever... » Murmurai-je aussitôt.

« Très bien... » L'autre sorti en soupirant, la porte se fermant derrière lui dans un grand bruit. Je restai là, seule, à me morfondre. Combien avaient-ils étaient à me mentir ? A me trahir ?... Shay aussi l'avait fait ?...

**

Deux heures plus tard, alors que j'étais recroquevillée sur moi-même dans un coin de la cellule, me morfondant sur mon destin, regardant de temps à autres les chiffres qui étaient apparus en grand sur mes barreaux, annonçant ce qui me restait à vivre sous forme de gros compte à rebours, le bruit de la porte retentit à nouveau. 2 barreaux disparurent et Shay fut jeté dans la cellule et les barreaux réapparurent aussitôt. Derrière, 2 mercenaires et une femme que je connais, que je connaissais que trop bien, en tenue de mercenaire également.

« Ah, tu étais réveillée toi ? Tant mieux, tu pourras bien souffrir en attendant l'heure fatidique, petite peste. »

J'écarquillai les yeux.

« E-eden... t-tu ne peux pas... pas toi...

-Eh bien si, je peux, comme tu peux le voir. Et je suis bien contente d'être enfin débarrassée d'une gamine comme toi. Toujours à pleurer et à te morfondre sur ton sort, avec tes caprices insupportables... Comment ai-je fait pour être à tes ordres pendant si longtemps ?! J'ai tellement hâte d'être au coucher du soleil ! »

Elle avait un grand sourire, un sourire radieux, comme elle m'en faisait toujours. Shay qui semblait dormir vu qu'il ne bougeait et ne disait rien depuis tout à l'heure, se leva d'un coup devant moi, me cachant et cachant, par la même occasion, que mes larmes coulaient à flots, silencieusement. Il me protégeait.

« Ferme la, je t'interdis de lui dire quoi que ce soit d'autre. Casse toi et laisse nous tranquilles ! » S'écria-t-il, semblant fou de rage. Elle éclata de rire et sortie, suivie des deux autres, la porte se fermant juste après.

« Shay... je... » Commençai-je sans jamais avoir le temps de finir, le garçon fonçant vers moi pour m'enlacer tendrement. D'abord surprise, je finis par éclater en larmes dans ses bras, le serrant dans les miens, pleurant comme je ne l'avais pas fait depuis fort, fort longtemps.

Il me caressa doucement les cheveux dans un « chhhhhttt... » qui devait vouloir me calmer, commençant ensuite à fredonner un air que j'avais déjà entendu, c'était notre mère, Twilight, qui le chantait. Dans ma tête, résonnaient les premières paroles de cette berceuse :

« Souviens-toi... Que notre union fait notre force... »

Je me mis à pleurer d'avantage, me blottissant contre lui. Nous restâmes ainsi un long moment et, lentement, je finis par m'endormir dans ses bras, bercée.

**

Je fus sauvagement réveillée par une montagne de muscle qui arborait également le manteau noir de nos ennemis. Il m'avait donné une énorme gifle et me maintenait à présent à genoux, me tenant par le poignet. Voyant que j'étais bien réveillée à présent, il attrapa mon autre poignet, passa les deux dans mon dos et les menotta, des menottes spéciales qui nouis empêchaient de nous changer en poney. Il me releva ensuite et me poussa à avancer. Je cherchais désespérément Shay du regard, le soulagement m'envahit alors lorsque je le vis, maintenu par deux autres mercenaires. Il semblait se débattre comme un diable, en me voyant, la rage illumina son visage et il fusilla du regard l'homme qui me tenait.

Les 3 nous firent d'abord passer la porte et, une fois dehors, ils appuyèrent sur des montres, les mêmes que les nôtres, puis, ils se retrouvèrent avec des uniformes de Bad Boys. Ils nous firent alors sortir de la prison et passèrent par l'agence, tous les agents nous regardaient avec mépris, Shay et moi. Je compris alors que le Boss devait continuer de mentir sur ses véritable intentions. Mais, et la chef des Bad Boys ?... Mais oui ! Ils vont affaiblir leur agence en se débarrassant des agents trop loyaux des Bad Girls, prenant les Bad Boys n'ayant pas été envoyés en mission par surprise et prendre le contrôle de l'agence !

Je serrais les dents. A ce rythme là, Equestria appartiendra bientôt aux mercenaires...

Une fois dehors, nous fûmes jetés dans l'hélico-caméléon. Celui-ci décolla et, s'arrêta peu après, nous en sortîmes et reconnûmes de suite le haut de la montagne dans la quelle était cachée la ville, une guillotine y était installée. C'était là que finissaient tous les condamnés à mort. Je vis Marck à côté de la guillotine, un grand sourire aux lèvres, Eden était blottie contre lui, comme si ils étaient en couple, le Boss à leur côtés. Je commençai alors à me débattre, tentant de me dégager de l'emprise de l'homme qui me tenait toujours, cependant, on me mit un sac sur la tête et me poussa à avancer, vers la guillotine j'imagine.

J'entendais Shay hurler derrière moi. Au bout d'un moment, on me força à m'agenouiller et on posa mon cou contre le bois. J'entendais le bruit de la lame tomber dans un « Adieu » de Mark, puis, plus rien...

**

Plus rien, à part un bruit de laser. Des cris retentirent, je tentais de me dégager lorsque, soudain, je me sentis soulever. Je continuais de tenter de me dégager tandis que je sentais que celui ou celle qui me transportait s'était mis à courir. Puis, au bout d'un moment, je me sentie être posée contre quelque chose de meuble, de la terre je dirais, assise contre quelque chose de plus dur. Finalement, on m'enlevait le sac et je pus voir le visage d'Edward, mort d'inquiétude.

« Est-ce que ça va ? Tu n'as rien ?!

-E-edward ?! Tu n'es pas mort ?! Et où est-ce qu'on est ? Qu'est-ce qui s'est passé ?! »

Le jeune homme dut comprendre que j'allais bien vu qu'il se releva sans accorder d'avantage d'importance aux questions qu'il avait posées précédemment. Il prit ensuite sa forme équestre qui était une licorne, se servit de sa magie pour enlever mes menottes et m'indiqua de prendre ma forme. Je m’exécutai en silence et, peu après, un pégase bleu aux ailes métalliques que je connaissais bien nous rejoignit en sortant des buissons, accompagné d'une alicorne lavande. L'étalon m'étreignit aussitôt dans ses pattes.

« Ysé! Quel soulagement que les renforts soient arrivés à temps !

-M-mais... Et Mark ? Il ne nous poursuit pas ? » Demandai-je, dubitative.

« Ne t'en fais pas, on devrait avoir la paix pour un moment. Par contre, la forêt Everfree n'est pas l'endroit le mieux recommandé pour faire un pic-nique alors bougez. » Répondit le jeune-homme calmement et avec une pointe d'amusement sur la fin. Il était vraiment différent des autres... Je me levai et nous nous mîmes en route vers Ponyville.

Puis, pendant la marche, ma mère se tourna alors vers moi avec un grand sourire aux lèvres.

« Alors comme ça, Shay et toi attendez un bébé ? Mais c'est que vous me rajeunissez pas tous les deux, je vais déjà être grand-mère ! »

Vous avez aimé ?

Coup de cœur
S'abonner à l'auteur

N’hésitez pas à donner une vraie critique au texte, tant sur le fond que sur la forme ! Cela ne peut qu’aider l’auteur à améliorer et à travailler son style.

Note de l'auteur

Twilight est la meilleure mère au monde.

Chapitre précédent Chapitre suivant

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

peposims55
peposims55 : #45413
speedangel12 janvier 2017 - #45407
Whoua, quel rebondissement j'en revient pas. J'ai hate de voir la suite X)
tu me connais, les rebondissements et moi ne font qu'un! Et la suite ne devrait pas tarder^^
Il y a 1 semaine · Répondre
speedangel
speedangel : #45407
Whoua, quel rebondissement j'en revient pas. J'ai hate de voir la suite X)
Il y a 1 semaine · Répondre
peposims55
peposims55 : #45355
Belette08 janvier 2017 - #45320
Wow wow wow. Pas Eden ! Tu peux pas !
Sinon, j'ai été surprise (et ravie) que le chapitre 15 soit publié aussi rapidement. J'ai hàte de lire la suite !
si Eden, je suis sadique, tu ne le savais pas? x)

Et ravie que ça te plaise, la suite ne tardera pas!
Il y a 2 semaines · Répondre
Belette
Belette : #45320
Wow wow wow. Pas Eden ! Tu peux pas !
Sinon, j'ai été surprise (et ravie) que le chapitre 15 soit publié aussi rapidement. J'ai hàte de lire la suite !
Il y a 2 semaines · Répondre

Nouveau message privé