Fond: Simple generous gifts par Devinian

The Snow on Her Cheek

Une fiction traduite par System.

Chapitre 30 - Happy Days Are Here Again

« A propos, depuis combien de temps vivez-vous toutes les deux ici ? » Vinyl cassa le silence qui s'était confortablement installé dans la petit cuisine douillette alors que les quatre juments buvaient leur thé.

« Quatre ans. » Répondit Bon-Bon, en ajoutant un morceau de sucre dans sa tasse. « Nous avons déménagé de Ponyville. » La poney couleur crème ferma les yeux avec un sourire. « L'endroit où nous nous sommes rencontrées. » Elle porta un regard affectif sur sa femme, qui lui sourit en retour.

« Ouais, Ponyville est un endroit agréable. » Admit Lyra, en sortant un paquet de cigarette de sa sacoche. « Ça vous dérange si j'en fume une ? » Demanda-t-elle, regardant la poney grise, qui haussa simplement les épaules.

« Tant que Vinyl est d'accord avec ça. » Dit Octavia, en rapprochant clairement un cendrier de la licorne couleur menthe. La pianiste acquiesça, et Lyra alluma sa cigarette, inhalant paisiblement la fumée.

« Chérie, trop fumer est mauvais pour ta santé. » Sermonna Bon-Bon à sa jument en signe de désapprobation, se servant une autre tasse de thé.

Lyra inhala une grande bouffée et sourit. « Tu sais ce qu'il a d'autre de mauvais pour ta santé ? » Elle pointa le morceau de sucre que Bon-Bon tenait, prête à le mettre dans sa tasse. « Manger trop sucré. Je te jure, Bonnie, si tu continues de manger toutes ses sucreries, ton flanc va grossir et grossir, jusqu'à que tu ne puisses plus bouger. » La licorne couleur menthe sourit d'un air satisfait à sa compagne rougissante, alors que Vinyl et Octavia échangeaient des regards confus.

« Eh bien, nos voisines sont assez abrupts. » Murmura Octavia à sa compagne, qui acquiesça.

« Oh, Lyra, très chère, ne me dis pas que tu n'aimes pas mon flanc~ » Roucoula Bon-Bon, en passant sa queue sur le visage de Lyra, lui faisant émettre un petit couinement.

« Non, je veux dire, oui, j'aime ton flanc... » Lyra posa sa cigarette dans le cendrier, sa bouche resta grande ouverte lorsque sa femme se leva, tortillant son flanc devant ses yeux.

Octavia et Vinyl échangèrent des regards embarrassés devant cette soudaine démonstration d'affection de la part de leurs voisines ; leurs visages rougirent simultanément.


« Hehe, les filles ? » Vinyl fit un signe avec un sabot, essayant d'attirer l'attention des juments, alors qu'elles se regardaient dans les yeux, échangeant des regards espiègles. « Pouvez-vous garder ça pour la chambre ? » Demanda-t-elle avec un rire gêné, son visage s'enflamma lorsqu'elle vit du coin de l’œil que sa jument devenait également de plus en plus rouge.


« Oh, désolée. » Lyra cligna des yeux lorsqu'elle revint à la réalité. « Je suppose que nous nous sommes... un peu oubliées... » Elle gloussa, en rougissant légèrement.

« Désolée. » Dit Bon-Bon, remuant la tête. « C'est juste... que nous ne sommes mariées que depuis un jour, et, eh bien... » Avant qu'elle ne puisse continuer, Octavia l'interrompit poliment.

« Oh, c'est formidable ! » La poney grise laissa sortir un faux rire, essayant de changer de sujet de discussion. « Vinyl et moi avons lu votre histoire dans le journal, et, nous étions... » Elle cherchait du support dans le regard de sa compagne.

« Complètement choquées. » Ajouta la pianiste. « D'une bonne façon bien sûr. C'est génial que les juments comme nous puissent... Eh bien, se marier... » Elle détourna son regard pour éviter de croiser celui d'Octavia qui fît la même chose, se remémorant leur précédente... discussion.

Pourquoi n'ai-je pas au moins dit oui ? Se gronda Octavia. Maintenant je dois attendre jusqu'à ce que Vinyl rassemble à nouveau suffisamment de courage... ou... puis-je faire mes avances la première ?..

« Oui, c'est super. » Acquiesça Lyra, inspectant la défunte cigarette. « Je veux dire, annuler cette fichue loi concernant le filly-fooling et légaliser les unions de même sexe en même temps ? Tape m'en deux ! » S'exclama-t-elle, faisant grommeler Bon-Bon à propos de sa 'conduite puérile'.

« C'était vraiment inattendu, en fait. » Continua Lyra, allumant une autre cigarette, laissant la fumée tournoyer librement dans la pièce. « Le truc c'est que, Bonnie et moi étions ensembles depuis tellement longtemps que nous nous considérions déjà comme une sorte de couple marié. Malgré les lois et tout, nous n'avons jamais caché nos sentiments. » Dit-elle avec un sourire chaleureux.

« Ça se voit... » Grommela Vinyl, échangeant un regard entendu avec Octavia, qui acquiesça en attendant la remarque de sa compagne.

« Les poneys ont toujours été assez tolérants par ici. » Continua la licorne couleur menthe, des cercles de fumée blanche s'échappant de sa bouche. « Car nous n'avons jamais étaient malmenées ici, contrairement à Ponyville. Donc quand la nouvelle est tombée, j'ai dit : 'Bonnie, penses-tu à ce que je pense ?', et elle a dit : 'Oui chérie, j'y pense.' ; nous sommes allées à l'office des registres et mince, vous auriez du voir la tête du réceptionniste ! Et enfin tous ces journalistes sont apparus de nulle part, après tout nous sommes le premier couple de même sexe à être marié dans ce pays !» Lyra brandit son sabot dans les airs. « N'est-ce pas quelque chose ? Oh, et nous sommes facilement discernables dans l'office des registres. » Conclut-elle avec un sourire plein de fierté, alors que Bon-Bon rougit en se frappant le visage, murmurant quelque chose dans son souffle, quelque chose qui, d'après les oreilles d'Octavia et Vinyl contenait les mots 'étrangler' et 'Lyra'.

« Je te l'avais dit que nous pourrions nous dévoiler sans problème en public ! » S'exclama Vinyl, se retournant vers Octavia, supportant sa constatation avec un geste assuré.

« Vinyl ! » La violoncelliste rougit, se retournant rapidement vers Lyra et Bon-Bon. « Veuillez excuser ma compagne, elle peut être- »

« Non, c'est pas grave ! » L'interrompit Lyra. « Cela pourrait être plutôt séduisant vous savez ? » Elle fit un clin d’œil à la poney grise, recevant immédiatement un coup sur la tête de Bon-Bon.

« Aïe ! » Lyra se crispa. « C'était en quel honneur ? » Gémit la licorne.

« Tu le sais très bien. » Répondit Bon-Bon d'une voix calme ; Octavia la regarda fixement avec respect. Je suppose que je pourrais apprendre quelques trucs de Bon-Bon... Au cas-où Vinyl deviendrait hors de contrôle... Pensa-t-elle, en portant un regard discret à sa compagne, qui riait à gorge déployée.

« Oh, les filles ce serait génial ! » Gloussa Vinyl, essuyant une larme de son œil. « Nous devrions vraiment traîner ensemble de temps en temps ! » Suggéra-t-elle, recevant un signe approbateur d'Octavia.

« Que pensez-vous de ce soir ? » Suggéra Lyra. « Après tout, c'est le Nouvel An demain ! » Elle se retourna pour faire face à sa compagne qui sourit et acquiesça.

« Ce serait vraiment bien de passer la soirée du Nouvel An avec vous deux. » Dit gentiment la jument couleur crème.

« Bien sûr ! » S'exclama Octavia. Punaise, comment ai-je pu oublier le Nouvel An ! Elle regarda Vinyl qui acquiesçait vigoureusement, mais timidement à la fois. Je crois que je ne suis pas la seule ici...

« Ouais, ce serait génial d'accueillir la nouvelle année avec vous. » Dit la pianiste. « Mais nous avons encore quelques rangements à faire... »

« Oh, pas de problème ! » Bon-Bon agrippa Lyra avec un sabot. « Chérie, allons-y, je ne voudrais pas déranger Octavia et Vinyl. »

La licorne couleur menthe obéit, trottant derrière sa femme. Alors qu'elles s'en allèrent à la hâte, les deux juments purent encore entendre Lyra murmurer, « Je parie que c'est juste une excuse pour qu'elles puissent se faire plaisir jusqu'à ne plus pouvoir tenir droites ! »

Le visage d'Octavia rougit lorsqu'elle échangea un regard embarrassé avec Vinyl, dont le visage avait également viré à l'écarlate.

« Tu sais... » Vinyl commença à faire des cercles sur la table avec son sabot lorsque Octavia nettoya le cendrier. « Elle n'a pas tout à fait tort... »

La vengeance s'abattit doucement lorsque Octavia plaça un coup bien placé sur la tête de la pianiste, son visage resta inexpressif.

« Eh, Tavi, pourquoi c'était ? » Gémit Vinyl, se frottant l'arrière de la tête. « Je croyais- »


« C'était... » Dit Octavia alors qu'elle s'approchait de sa jument pour l'entraîner dans un baiser. « …Pour ne pas avoir dit ça plus tôt. » Finit-elle avec un sourire espiègle, en cessant de l'embrasser. « Il y a encore beaucoup de temps jusqu'à ce soir et nous n'avons pas énormément de choses à faire et- Vinyl, qu'est-ce que tu fais ?! »

Mais la pianiste ne put pas supporter longtemps le fait que la bouche bavarde de sa compagne reste... vide. Elle fit léviter la poney grise jusqu'au canapé, montant après elle, puis elle tira les rideaux et éteignit la lumière.

Vous avez aimé ?

Coup de cœur
S'abonner à l'auteur

N’hésitez pas à donner une vraie critique au texte, tant sur le fond que sur la forme ! Cela ne peut qu’aider l’auteur à améliorer et à travailler son style.

Chapitre précédent Chapitre suivant

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

System
System : #33000
On se calme, je suis pas là pour lire et surveiller du spam à longueur de journée, merci.
Il y a 1 an · Répondre
slendercut
slendercut : #32998
justabrony12 janvier 2016 - #32976
@slendercut:y'a pas que moi qui est partout
fredericdu237512 janvier 2016 - #32975
oui mais en fait mon chair ils sont déjà a poil epic fail pour nous deux
oui mais ya pas de poursuite x)
Il y a 1 an · Répondre
justabrony
justabrony : #32976
@slendercut:y'a pas que moi qui est partout
Il y a 1 an · Répondre
fredericdu2375
fredericdu2375 : #32975
slendercut12 janvier 2016 - #32965
c pour rire hein
oui mais en fait mon chair ils sont déjà a poil epic fail pour nous deux
Il y a 1 an · Répondre
slendercut
slendercut : #32965
fredericdu237512 janvier 2016 - #32956
arrête de prendre tes rêve pour des réalité
c pour rire hein
Il y a 1 an · Répondre
fredericdu2375
fredericdu2375 : #32956
slendercut11 janvier 2016 - #32920
ca aruait été mieux car il aurait eu une course opursuite (a poil)
arrête de prendre tes rêve pour des réalité
Il y a 1 an · Répondre
slendercut
slendercut : #32920
fredericdu237510 janvier 2016 - #32915
octy l'aurait trucidée
ca aruait été mieux car il aurait eu une course opursuite (a poil)
Il y a 1 an · Répondre
fredericdu2375
fredericdu2375 : #32915
slendercut09 janvier 2016 - #32796
ca aurait été magnifique si vinyl aurait crié MERCI POUR LI DEE
octy l'aurait trucidée
Il y a 1 an · Répondre
Le commentaire a été masqué par l'auteur du document.
slendercut
slendercut : #32796
ca aurait été magnifique si vinyl aurait crié MERCI POUR LI DEE
Il y a 1 an · Répondre

Nouveau message privé